English English Français Français
Menu

Nathalie Bondil reçoit la Légion d’honneur

 

De gauche à droite :   Sophie Lagoutte, consule générale de France à Montréal; Michel de laChenelière, président du C.A. du MBAM; Nathalie Bondil, directrice général et conservatrice en chef du MBAM; Julie Payette, gouverneure générale du Canada; Franck Riester, ministre français de la Culture; et Kareen Rispal, ambassadrice de la France au Canada.
Photo © Sébastien Roy

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) félicite Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, pour la prestigieuse décoration qui lui a été décernée. Le titre de chevalière de la Légion d’honneur lui a en effet été remis par le ministre français de la Culture, Franck Riester, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Musée. La Légion d’honneur est la plus haute distinction nationale française et elle récompense des personnes qui se sont éminemment illustrées dans leur domaine. Le Musée est fier que soient ainsi reconnus les accomplissements exceptionnels de sa directrice générale, ainsi que son apport considérable au monde de la culture.

Lors de la cérémonie, le ministre français de la Culture a souligné le dynamisme et la vision de Nathalie Bondil, qui a « mobilisé son énergie sans limites au service de l’extraordinaire développement du Musée des beaux-arts de Montréal ». Il a mis l’accent sur l’engagement indéfectible de la directrice générale dans la diffusion et la promotion d’artistes de la francophonie sur la scène mondiale, comme en témoignent les expositions à grand déploiement, telle La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles, ou les partenariats conclus avec de multiples institutions muséales françaises. « Ce Musée, vous l’avez transformé. Il est bien plus qu’un lieu de conservation et d’exposition. Ce musée est une véritable cité des arts ouverte à tous Et qui, grâce à vous, a acquis un rayonnement international unique », a-t-il ajouté.

Touchée, Nathalie Bondil a déclaré : « Je suis honorée de recevoir cette distinction, en mémoire de mon père, et au nom du musée, de son équipe remarquable et de notre société inspirante qui me font grandir chaque jour. Cette reconnaissance internationale du musée humaniste comme force de progrès social, acteur citoyen et vecteur de mieux-être collectif et individuel est une motivation supplémentaire pour bâtir tant d’autres projets ».

Nathalie Bondil receives Legion of Honor

Franck Riester, French Minister of Culture; and Nathalie Bondil, Director General and Chief Curator of the MMFA. Photo © Sébastien Roy

The Montreal Museum of Fine Arts (MMFA) congratulates Nathalie Bondil, its Director General and Chief Curator, who has been decorated with the prestigious Legion of Honor. At a ceremony at the Museum, Franck Riester, the French Culture Minister, presented Ms. Bondil with the rank of Knight of the Legion. The highest national distinction in France, the Legion of Honor celebrates people with outstanding achievements in their field. The Museum is delighted with this honour, which recognizes its Director General’s exceptional accomplishments and her substantial contribution to the world of culture.

During the ceremony, the Culture Minister praised Ms. Bondil’s vitality and vision, “… [she] has put her boundless energy to work for the extraordinary development of the Montreal Museum of Fine Arts.” He reiterated the importance of her involvement in circulating and promoting artists of the Francophonie on the world stage, through blockbuster exhibitions such as The Fashion World of Jean Paul Gaultier: From the Sidewalk to the Catwalk and through partnerships with numerous museums in France. “You have transformed this museum. It is much more than just a place for conservation and exhibition. It truly is an arts complex that is open to all — one that, thanks to you, has developed a unique international presence,” he added.

Touched, Nathalie Bondil said, “I am honored to receive this distinction, in memory of my father, and on behalf of the museum, its remarkable team and this inspiring society that makes me grow every day. This international recognition of a humanist museum as a force for social progress, a corporate citizen and a vector of collective and individual well-being is an additional motivation to build so many other projects.”